Quel amorçage pour la pêche de la carpe au coup en milieu naturel?

Quel amorçage pour la pêche de la carpe au coup en milieu naturel?

par 31 août 2016 5 commentaires

L’amorçage pour la pêche de la carpe au coup en plan d’eau naturel,  étang, canal ou rivière, doit réclamer toute votre attention.

Contrairement à la pêche en Carpodrome où les carpes sont nombreuses et habituées à manger les mêmes types d’appâts, la recherche des gros cyprins et l’amorçage pour la pêche de la carpe au coup en milieu sauvage nécessite quelques adaptations vis à vis des pellets, bouillettes et autres pâtes qu’ils n’ont peut être jamais eu l’occasion de déguster.

Il est fort possible si vous pêchez en pleine eau qu’un temps d’adaptation  vis à vis de ces appâts vous oblige à amorcer un coup à plus ou moins long terme (ALT chez nos amis carpistes). Contrairement aux carpodromes, à la pêche dans les obstacles, ou lorsque la concurrence alimentaire est constamment forte et qu’ il est possible d’amorcer seulement un spot à la coupelle, les poissons « sauvages » ne vont pas spécialement se vers votre coup amorcé à cause de cette concurrence alimentaire moins soutenue ou de la richesse naturellement présente dans le milieu aquatique.

 

Amorçage pour la pêche de la carpe au coup également à long terme?

Oui et non…

amorçage prolongé pour pratiquer la pêche de la carpe au coup

Si vous souhaitez sélectionner des gros spécimens en leur proposant exclusivement des bouillettes et des gros pellets à l’amorçage, il vous sera très certainement impératif de préparer le coup en amont. C’est assez commun chez les carpistes  mais nettement moins pour les pêcheurs au coup qui n’en ont pas l’habitude, n’ont pas les mêmes facilités pour la pêche de nuit et ne font pas de sessions sur plusieurs jours.

Car le problème est bien là! Le temps disponible!

Sommes-nous prêts à préparer un coup sans y toucher pendant des semaines, voir plus? Moi non.

Il est cependant intéressant de s’inspirer des amorçages sélectifs des carpistes tout en apportant une touche « pêche au coup«  plus globale en terme des espèces de poissons disponibles. Imaginez que gardons, tanches, brèmes, etc… puissent contribuer à la construction d’un coup destiné au final à l’alimentation des carpes, certes pas de la manière la plus sélective mais bien plus rapide.

 

Utilisez des appâts variés!

J’utilise bien souvent une stratégie d’amorçage pour la pêche de la carpe au coup qui me permet d’être efficace en quelques jours. Bien évidemment l’amorçage ne remplace pas la prospection, le sondage et l’analyse d’un parcours…

Le principe est de créer une activité alimentaire suffisante au fond de l’eau afin que petits et moyens poissons attisent la curiosité des spécimens qui nous intéressent.

amorçage pour la pêche de la carpe au coup des appâts variés  graine chènevis mais pellet frolic bouillette

Pour cela, utilisez des appâts très variés allant des graines à perruches, chènevis et autres blés, en passant par les pellets de taille moyenne, le maïs, le Frolic pour finir par des gros pellets ou bouillettes. Ces appâts très variés n’intéresseront pas que les carpes mais sont indispensables à la construction du coup.

 

Amorçage d’un coup à carpe en trois étapes.

Vous avez repéré un poste sympa et à fort potentiel.

Très bien! Voici comment je vous propose par exemple de construire un amorçage pour la pêche de la carpe au coup en seulement 5  jours  avant votre partie de pêche et en ne l’amorçant seulement que tous les 2 jours. Il ne sera pas sélectif sur la taille des carpes mais permettra un rendement assez rapide.

 

1er jour et 1ère étape: les petits poissons d’abord.

Le principe est d’amorcer pour la plus grande variété d’espèces de poissons et de créer une belle dynamique sur le coup. Bien qu’elles aient les faveurs des gros poissons, toutes les graines à oiseaux, le chènevis, les blés et maïs attirent très vite gardons et brèmes. Les pellets de petite taille en 4 ou 6mm apporteront la richesse protéinée supplémentaire et nécessaire à l’alimentation des carpes et autres jolis cyprins.

amorçage pour la pêche de la carpe au coup étape 1 des appâts variés  graine chenevis mais pellet frolic

L’amorçage principal est constitué de 50% à 70% de graines pour 30% à 50% de pellets.

Vous pouvez déjà l’accompagner de quelques appâts plus sélectifs comme le Frolic, des plus gros pellets de 10mm ou des mini-bouillettes afin d’avoir quelques appâts déjà disponibles aux passages de premières carpes déjà présentes sur le coup.

 

3ème jour et 2ème étape : les poissons de taille moyenne et les premières carpes.

Maintenant que l’activité est bien en place sur le poste, nous pouvons commencer une première sélection. C’est à dire attirer moins de petits poissons au profit de brèmes, tanches et carpes. Pour cela l’amorçage du coup s’effectuera avec moins de petites graines (même s’il en faut encore) avec l’avantage d’une quantité supérieure de pellets de 4 à 8 mm en fonction du courant ou de la profondeur et de croquettes Frolic. Ce dernier contient des légumes, des viandes et des farines de poissons excellentes et fait des merveilles pour attirer rapidement des troupeaux de gros cyprins et sans les gaver.

amorçage pour la pêche de la carpe au coup étape 2 des appâts variés  graine chenevis mais pellet frolic

Attention les silures l’adorent également!

L’amorçage est constitué de 30% de graines,  50% de pellets et 20% de Frolic.

Continuez d’accompagner avec quelques poignées d’appâts plus sélectifs comme 48 heures plus tôt,  de plus gros pellets, mini-bouillettes ou petits morceaux de pâte (que vous aurez préalablement mouillée). Les carpes arrivant sur le coup auront toutes les chances de trouver de la nourriture qui les fera stationner sur le coup même si un gros banc de brèmes est passé par là plus tôt.

 

5ème jour et 3ème étape : amorcer plus gros.

Que ce soient pour bientôt pêcher ou pour prolonger l’amorçage il est temps de proposer un menu plus sélectif.

Quitte à en baisser la proportion, il est pour moi hors de question d’abandonner les graines car bien qu’elles soient moins sélectives, chènevis ou maïs pour ne citer qu’elles suscitent réellement l’intérêt des gros poissons. Le pellet reste le cœur de l’amorçage et j’augmente  la proportion des appâts dans l’amorçage avec lequel je pense utiliser pour l’hameçon.

amorçage pour la pêche de la carpe au coup étape 3 des appâts variés  graine chenevis mais pellet frolic

L’amorçage est constitué de 20% de graines, 50% de pellets et 30% d’appâts sélectifs tels Frolics, bouillettes, gros pellets de 10 à 14mm,etc…

Vous déposez ainsi toujours quelques graines qui attirent encore des petits poissons mais en plus faible quantité et qui intéressent tout de même les poissons moyens à gros. L’intérêt que porte la carpe pour le chènevis est bien connu. Les pellets vont entretenir le coup pour les poissons moyens (brèmes, chevesnes et tanches principalement) à gros comme les carpes. Enfin, les appâts plus sélectifs intéresseront plutôt les grosses brèmes, barbeaux et surtout on l’espère dans notre cas des CARPES prêt à défebdre leur garde manger…

le frolic est encore un appât peu connu pour la pêche au coup de la carpe

Le Frolic est encore un appât peu connu à l’amorçage pour la pêche de la carpe au coup mais également à l’hameçon!

L’amorçage pour la pêche de la carpe au coup n’est finalement pas très exigent. Si votre poste est bien choisi, vous pourrez déjà pêcher quelques carpes après quelques jours d’amorçage.

Alors attention, il faut cependant que des carpes soient présentes sur le secteur car aucune astuce ne les fera apparaître par magie.

 

Je ne vous ai pas parlé des quantités d’appâts pour l’amorçage de la carpe,

car elles peuvent varier pour chaque parcours, des poissons présents et de leur nombre. Parfois 1 litre peut suffire à chaque fois mais si les petits poissons sont nombreux et voraces, les quantités peuvent très bien augmenter.

Encore que…

…peut-être qu’il faudra changer d’appâts ou stratégie?

 

Adaptation!

Je vous laisse y réfléchir car l’objet de cet article est de vous donner une base de réflexion plutôt qu’une méthode à suivre strictement.

carpe linéaire au coup pêchée en rivière suite à un amorçage

Cette base d’amorçage me convient tout à fait sur les parcours de ma région pour pêcher la carpe au coup mais vous pouvez l’adapter si par exemple vous avez près de chez vous un grand lac et que vous voulez construire un coup pour sélectionner des grosses brèmes. Vous devrez juste adapter les appâts pour petits, moyens et gros poissons, la grosse brème devenant dans ce cas le Big Fish convoité.

Pour conclure, créer une compétition alimentaire à partir d’un amorçage façon « pêche en batterie », sans viser une seule espèce  mais en s’aidant des autres poissons environnants peut être très bénéfique à la construction rapide de vos partie de pêche et d’avoir rapidement des carpes dans l’épuisette.

 

pêche d'une belle carpe commune au coup en rivière

Cliquez ici si vous voulez lire l’article sur la découverte de la pêche de la carpe au coup en rivière!

 

Articles similaires

5 Commentaires jusqu'ici

Aller à la conversation
  1. Arnaud
    #1 Arnaud 1 septembre, 2016, 21:32

    Bonjour
    Très bon article, et je vous en remercie.

    Mais je suis confronté à un problème sur mon coup à carpe.
    Je pêche dans un ancien carpodrome, et il y a de la carpe. Mais voilà il y a une très grande population de blanc. J’ai des fouilles à foison sur mon coup, mais cela ce concrétise que très rarement par un départ. Que faire ? Le blanc ferait il fuite les carpes lorsqu’ils sont en très grand nombre ?
    Pour preuve je pêche avec un montage au cheveux, avec pour appât une bouillette de 15mm coco et un morceau de frolic, et pour prise j’ai eu un gardon de quelques cm qui c’est harponné.
    Je ne sais plus quoi faire, auriez vous un conseil ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Cordialement
    Arnaud

    Répondre
    • piqmic
      piqmic Auteur 2 septembre, 2016, 21:35

      wahou, autant de touches?
      avez vous essayé d’amorcer un coup à l’amorce (décalé ou en retrait de 2 – 3m du vrai coup) et de pêcher sur un autre coup amorcé avec des appats inertes à la coupelle?

      Répondre
      • Arnaud
        Arnaud 5 septembre, 2016, 07:25

        Bonjour,
        Merci pour votre réponse rapide.
        Non je n’ai pas essayer votre technique, car étant novice dans la pêche de la carpe au coup, et n’ayant personne pour m’aiguiller, j’ai encore mes vieille habitude de pêcheur au coup de petit blanc.
        De plus j’avais arrêter d’amorcer, car cela attirer beaucoup de gardon, et j’avais remarqué avoir plus de départ.
        Ma façon de faire était la suivante:
        J’amorcer avec des pellet de 4mm (une coupelle de scion), et quelques frolics et bouillette de 15mm, et rappel avec la même méthode après chaque départ.
        Mais même avec ce type d’amorçage, j’ai plein de blanc qui viennent picorer mes appâts.

        Je vais essayer votre approche à la prochaine session, et je vous tiendrai au courant.

        Puis-je quand même appliquer l’article sur mon coup ????

        En tout cas merci pour vos articles, que je lis avec toujours autant de plaisir, que ce soit sur votre blog ou sur le magasine info pêche.

        Bonne continuation à vous.

        Cordialement,
        Arnaud

        Répondre
        • Arn0
          Arn0 12 septembre, 2016, 07:20

          Bonjour,

          Je reviens vers vous pour vous donner le résultat de ce weekend.

          Dans un premier temps j’ai amorcé le mercredi et le vendredi pour une pêche le dimanche matin.
          Comme amorçage, il y avait du blé et du maïs, et le vendredi des frolics sont venu s’ajoutés.

          Dimanche matin, j’avais pour esche casters, asticots, blé et maïs.

          J’ai donc amorcé à la farine un coup décalé du miens, et sur mon coup, j’ai agrainé du blé et du maïs.

          Résultat, beaucoup moins de fausses touches, encore quelques gardons, mais les départs étaient beaucoup moins espacés.

          En fin de matinée, je comptabilise 6 départs, pour 3 au sec.
          Je dois encore amélioré mes combats, et surtout améliorer le point élastique.

          En tout cas merci, car l’application de vos conseils ont payé.
          J’avais beaucoup moins de fouilles, mais plus de départ.

          Un grand merci à vous.

          Répondre
          • piqmic
            piqmic Auteur 13 septembre, 2016, 00:06

            Bravo à vous ArnO. Tenez moi au courant sur l’évolution de vos résultats 😉

Laisser un commentaire