Pêche au coup de gardons en hiver et en rivière – Gardons Express

Pêche au coup de gardons en hiver et en rivière – Gardons Express

par 28 février 2013 4 commentaires

Voici ma première vidéo de pêche au coup, sur une pêche au coup de gardons en hiver.

 

Les belles journées sont plutôt rares l’hiver. Aujoud’hui le soleil brille. Voici une fraîche occasion de pratiquer une pêche de gardons en rivière pendant une courte après-midi.

La pêche en hiver pose quelques problèmatiques par rapport à la belle saison : froid, journée raccourcie, poissons craintifs et peu mobiles, eaus claires…

Comment faire pour compliquer le tout avec seulement 2h dans une après-midi pour pêcher et que le parcours le plus proche de la maison est une rivière sauvage typique de plaine?

pêche au coup en rivière pendant l'hiver

Ce type de rivière n’est pas toujours facile à aborder…Un amorçage massif fait souvent fuir les poissons pendant un temps plus ou moins long (20 min en été, jusqu’à 1h en hiver, même seul…). Parfois ils ne le supportent pas du tout et ne viennent pas.

Qui n’a pas déjà constaté, qu’après un amorçage massif et qu’en l’absence totale de touche, un rappel à la coupelle redéclenchait quasi-immédiatement la prise de poissons alors que le coup paraissait désert (seul, parce qu’en compétition c’est plus compliqué)?

Dans de nombreuses rivières sauvages, sans être vérité absolue, ces faits sont vérifiables.

D’où l’intérêt sur ces parcours, l’hiver et parfois plus, d’amorcer exclusivement à la coupelle. Cela permet de ne pas prendre de risque, de pêcher précis et de concentrer ces fichus poissons délicats en cette saison. Il est vrai qu’en général, lancées massivement à la main, l’impact des boules d’amorces sur l’eau permet de libérer une quantité non négligeable de particules qui attirent très rapidement les poissons… il faut dans notre cas, puisqu’il n’y aura d’impact de la boule sur l’eau grâce au transport effectué à la coupelle, d’utiliser une amorce moins collante et/ou moins mouillée.

Le parcours:

Large d’une vingtaine de mètre, le fond atteint 3m au milieu. Je pecherais au plus profond à 11m.

La rivière est plus pêchante depuis la décrue d’il y a 8 jours et le courant a ralenti. Je vais pouvoir pêcher avec des flotteurs boules de 1 à 4gr (en été le courant est quasi nul). Par contre l’eau s’est éclaircie à cause des gelées de ces derniers matins…

eau claire en hiver

 

Amorces et esches:

Il me faudra utiliser une amorce très sombre, composé en volume mouillé de 1/3 d’amorce d’étang, 1/3 d’amorce gros gardon fine mouture et 1/3 de terre de rivière sombre ajoutée à part. Les farines sèches (1.5kg au total) sont mélangées avec une cuillère à soupe de noir de vigne permettant de bien teinter l’amorce. J’utilise les colorants car je ne veux pas sur-multiplier mes mélanges à acheter et à stocker. Tous les avis sur la chose, même opposés se valent. J’ai donc à disposition 6L d’amorce prête à l’emploi; ce qui est très l’argement suffisant.

amorce noire pêche au coup en hiver

Quant aux esches, je dispose pour l’amorce d’un 1/8 de fouillis congélé pour accélérer la pêche et d’un quart de pinkies rouge congelés. Tuer ces derniers permet de ne pas trop casser les boules et dispersser les poissons. Je mettrai tout mon fouillis au départ avec la moitiés des pinkies. Il me restera 1/8 pour les éventuels rappels. Seul, 1/4L d’esches au départ est très bien sur ce type de parcours en hiver, le dernier 1/8L me servira si les gardons sont beaux et qu’il faut les maintenir sur le coup.

esches congelée pour la pêche au coup en rivière

Pour l’hameçon, j’ai à disposition des pinkies, gozzers, fifises et quelques vieux vers de vase que je n’utiliserai pas.

esches à l'hameçon pêche au coup en rivière

Les lignes pour la pêche au coup de gardon en rivière:

Quand le courant est nettement plus vif qu’à la belle saison, j’aime à pêcher avec des lignes montées avec des olivettes representant 90% de la portance du flotteur et suivi de 3 ou 4 plombs de 10 à 8 selon le poids du flotteur. Pour le nylon, que  du 12 centièmes. Les bas de lignes sont en 8 centièmes, hameçons 20 et 18 reférence vmc 7002 et en 10 centièmes, hameçon de 16 référence vmc 7003.

flotteur boule pour la pêche au coup en rivière

Flotteur 1gr pour pêcher à passer: bdl 8 h20

Flotteur 2gr pour pêcher à retenir : bdl 8 h18

Flotteur 4gr pour pêcher à « caler »: bdl 10 h16

Les bas de ligne plus techniques sont dans ma boite au cas où la pêche serait dificile.

L’installation:

Rien à signaler au niveau de la caisse à pêche, tablette,support…. que du classique.

Par contre pour les rouleaux, il est préférable même à 11m d’en installer deux. Pourquoi? Car cela permet de réduire les opérations de déboitage lors de l’amorçage de départ ou lors des rappels. Bien installés, ils permettent de transporter les boules à la coupelle sans déboiter le kit mais également de pêcher très confortablement. Ici, en pêchant à 11m et en utilisant un kit de 4m, le premier rouleau (trépied en V) se trouve à environ 3 m de la caisse et le second rouleau ( plat) se trouve à 50cm du bout du talon. Tout dépend de la longueur de la canne et de la longueur du kit.

L’amorçage:

Bien organisé, je met 4,5L (vingt boules de volume faite à une main mais sérées avec les deux) en moins de sept minutes. Il me restera environ 2L pour les éventuels rappels.

boules amorçage de départ

La pêche:

Je commence avec ma ligne la plus légère (1gr) et je prend dès la première coulée une ablette au pinkie. Après quelques coulées finissant avec la prise de gardonneaux même au gozzer, je repose cette ligne que je trouve un peu trop légère et je passe à celle de 2gr qui est prévue avec une traine de 5cm. Très vite, cette ligne plus lourde, retenue dans le courant me permet de prendre de plus jolis gardons dont quelques-uns que je dois impérativement épuiser…

pêche au coup épuisage de beau gardon

Quelques coulées avec la ligne de 4gr trainant de 20cm n’apportent rien d’extraordinaire. Retour donc à la ligne de 2gr!

1h20 de pêche:

Les gardons commencent à diminuer en taille et à se laisser pendre plus en aval. Les touches disparaissent progressivement. Quelques beaux poissons à prendre sur l’amorce? Rien.

Sachant que je ne pêche que 2h au total et que sans faire un carton, les gardons mordent correctement, je décide d’utiliser mon 1/8 de pinkies restant en 2 fois dans 3 à 4 boules d’amorce faites à une main pour chaque rappel.

Je rappel donc avec quelques boules et au bout de deux coulées maxi, de jolis gardons reviennent dans la bourriche.

Vingt minutes plus tard je répète mon rappel pour garder les poissons.

bourriche de gardons

 

Au bout de 2h de pêche, la lumière baisse nettement, je ressent de plus en plus le froid. Il est temps de ranger le matériel et de rentrer au chaud à la maison. Cette pêche au coup de gardons en rivière à été technique mais très intéressante. Ces rivières sauvages sont exigentes envers les pêcheurs mais savent être généreuses si on leur prête assez d’attention. Avec d’autres stratégies, pas sûr que les résultats auraient été meilleurs…

Michael

Articles similaires

4 Commentaires jusqu'ici

Aller à la conversation
  1. GD
    #1 GD 3 mars, 2013, 11:34

    un vrai reporter ! Continue mais ne donne pas trop tes secrets…(chocolat, spéculos…)

    Répondre
    • admin
      admin Auteur 5 mars, 2013, 23:42

      Bonjour Guy, ici pas de secrets. Amorce du jour 50% Sensas 3000 Etang + 50% Sensas 3000 Gros gardons fine mouture.
      Il y aura bientôt un article sur les amorces et les farines indispensables

      Répondre
  2. enexoalte
    #2 enexoalte 9 mars, 2013, 19:17

    Bonjour, bravo pour la peche et merci pour le partage .

    bien sympathique ce petit coin

    Répondre

Laisser un commentaire